On Air

cover art

Podcast Loudéac, le quartier de la gare

Loudéac, le quartier de la gare

Lecture Pause
Le 28 février 2020
Posté par Billigradio le 28 février, 2020 dans

Bonjour et bienvenue pour une nouvelle balade patrimoniale à la découverte du quartier de la gare de Loudéac.
Débutons notre déambulation par la rue Pasteur où vous pourrez apercevoir de nombreuses maisons construites dans une architecture typique de l’entre-deux-guerres : l’art déco.
On reconnait l’utilisation de ce style par l’apparition du béton dans la construction, la présence de ferronneries et d’ornementations comme les moulures. On trouve généralement des bow-windows c’est-à-dire, des fenêtres en baies arrondies ainsi que des balcons. Le tout possède une forme plutôt géométrique.
L’objectif de cette architecture est de se rapprocher de la vie moderne par une décoration contemporaine et surtout une forte importance donnée à la luminosité !
Autre nouveauté, l’apparition de garages jouxtées aux maisons.

Au numéro 3 de la rue, vous découvrirez également la première école pour filles construite en 1924. Avant celle-ci, il n’existait qu’une école pour garçon se trouvant près de la mairie. Elle se subdivisait en deux niveaux : le rez-de-chaussée pour les fils d’ouvrier et le 1er étage pour les fils de bourgeois.
La naissance de la rue Pasteur est incontestable liée à l’apparition de la gare à Loudéac. Dès 1860, une pétition circule pour demander le passage du chemin de fer de la ligne St Brieuc-Napoléonville (l’actuel Pontivy) via Loudéac. Initialement, le tracé prévoyait plutôt un arrêt à Saint-Caradec. La pétition est acceptée et la ligne est inaugurée en 1872. Son bâtiment est réalisé sur un plan type : un corps de bâtiment principal flanqué de deux ailes latérales.

L’arrivée de la gare est un véritable pôle de développement pour la ville suite à l’effondrement de l’activité toilière.
Anecdote intéressante, en été 1896, le président Felix Faure passe à Loudéac par le train. Pour cette occasion, les loudéaciens avaient constitué une fanfare qui allait connaitre une période faste jusqu’en 1914 : la loudéacienne.
En 1987, après seulement 114 ans, le trafic du tronçon Pontivy-Loudéac est fermé aux voyageurs privilégiant l’utilisation des voitures. Loudéac, devenue gare terminus, conserve encore une ligne de voyageurs en direction de Saint-Brieuc. Elle sera à son tour suspendue en
août 2006. Le trafic de marchandise est lui aussi définitivement arrêté en 2012.

Aujourd’hui, des associations tentent de faire revivre ce patrimoine. Des études sont en cours pour le retour de trajets touristiques sur les rails ou la création d’une voie verte sur son tracé.

A bientôt pour une nouvelle balade en Bretagne Centre.