maitie pa creyabl PSG Brest Stade Brestois Ginola Lama le Guen Football BRETAGNE bzh gallo galo breton Bretagne langue billigradio

Si tant de Brestouézs ao PSG

Maitië Pa Creyabl'
Maitië Pa Creyabl'
Si tant de Brestouézs ao PSG
/

Bone arive den notr passéy Maitië pa creyabl su BilligRadio. Aloure, le PSG, z’en avez-ti ouü conter ? Dame vèr, come de sur e de ben entendu ! E l’Estade Brestois ? Un petit meins de la qeneû, je sës d’assent passé pour nous z’aotrs qi somes vra fieraods de nos Bertons. Ben figur’ous qe den les anées 80 e 90, le PSG taet signorizë « le Paris Armoriqe » par qheuqes houamous. Maitië pâ creyabl, s’pa ?

maitie pa creyabl PSG Brest Stade Brestois Ginola Lama le Guen Football BRETAGNE  bzh gallo galo breton Bretagne langue billigradio

PSG Version Brest Armorique (1992-93)

Vla l’afère ! Permier den les anéys 70, ça taet ben pu fort les pariziens qi venaent a l’Estade Brestois. Pareme Daniel Bernard e Loulou Floch. Meins qheuqes anéys après, c’ét a rebous qe ça se passit. E maitië pa creyabl, en 1992, ça taet pa meins de 6 jouous de Brest qi taent ao PSG e pès du mond de la qeneû : Vincent Guérin, Patrick Colleter, David Ginola, Bernard Lama, Paul Le Guen, Joël Cloarec. Pour mai qi së pâ qheurüe su la tèqe ao pië, le football, tous les noms sont den ma souvenance pari. Des jouous q’étaent maintieunes fais des menous den l’eqhipe de France, q’alaent etout jouer den les maches d’Urope. L’eqhipe-la du PSG o tous les Brestouézs a zeû sitant de vitouères qe les Houamous bertons la nomèrent « Le Paris Armoriqe ».

Il semblleraet qe si n’i avaet sitant de jouous de Brest ao PSG, c’ét raport a Arthur Jorge, le menou qi taet en diot de la manière de jouer, de la manière de runjer e de l’allant qe n’ai avaet a Brest. Dede’la, les vitouères du PSG taent etout yelles de Brest… Un peu tout come !

Mézë, les Bertons qi demeurent a Paris ont minz ao roule lous propr eqhipes de teuqe ao pië : La consorteriy esportive des Bertons a Paris, en françaez L’Union sportive des Bretons à Paris. Raport qe n’i a pu d’un million de Bertons a Paris, ça se fit de méme. E le pu conseqent den les eqhipes-la ét la trouézième maitië de temps a richoler o la coteriy. A l’orine, ça taet le FC Goëland. Pour mettr bout a fin, c’ét maitië pâ creyabl qe de tous bords ou n’i a des vitouères, du haite, des consorteriys erqeneûes, n’i a tenant des Bertons den l’afere… ou maintieunes fais.

A ene perchaine pour ene aotr istouère maitië pâ creyabl’ su Billigradio.