maitie pa creyabl echafouréys bzh gallo galo breton Bretagne langue billigradio

Des echafouréys vra drôles

Maitië Pa Creyabl'
Maitië Pa Creyabl'
Des echafouréys vra drôles
/

Bône arive den notr passéy « Maitië pâ creyabl » su Billigradio. Anet, v’alez core dire qe le monde sont foloads. Anet, va y-étr mençion de s’entr-battr meins pâ s’entr batr o les pognes… Nenna, n’i a des mouyens ben pû fort espritës pour qe l’echafouréy seraet pû haitante, la bâtaille pû richolante, pû den les rèles du paiz.

maitie pa creyabl echafouréys bzh gallo galo breton Bretagne langue billigradio

Vous qenessez, je sonje la Tomatina d’Espagne eyou q’on ét a s’entr-abriver des tomates ren qe pour fére le jaqe come ene garçaille. Ben n’i a core ene inventeriy ben pû forte. La pû drôle des echafouréys meins la pû seriouze, ça taet den les daraines semenes en Inde. Den le paiz-la, n’i a un jou de drao q’a nom « Gorehabba », qheuqes jous après Diwali, la pû grande féte de l’Inde.

Echafouréy de boûze de vâches

Le jou-la, permier, c’ét d’aler qri de boûze de vaches den les fermes és entours. Dede’la c’ét de la mettr tertout cotë le templ a sourfin qe le qhurë pouraet la beni. C’ét des charetéys plleines de boûze qi s’erivent. Ene fai q’ela ét fét, n’i pû q’a saoter deden… Pâ tertout raport q’ét point des façons pour les couéfes e les fiys meins ren qe pour les bounomes e les gâres…

Pourqhi don q’i font ela ? C’ét raport ao portement. Sembele qe si i sont un petit bijaods, tout faillis, la fezeriy-la les r’caopi. Faot dire, q’en Inde, la vâche, ole ét ene béte sacréy. N’i a méme des sciensous qi dizent qe faraet prendr le pissot de la vâche pour point avair le coronabourier ou core pour s’ercaopi. La menance du paiz ét méme a consailler de prendr le soui de la vâche a sourfin de fére de la pâte a dents, du shampoin ou core ene flléjée contr les hips.

Je sës point mai si les siens qi sont a s’entr-abriver la boûze de vâches i sont a ruenjer den le portement ou si c’ét ben pû fort ene amuzeriy empulantéy meins maitië pâ creyabl.

Echafouréy o des frites de naijeriy

La deûzième echafouréy vra ebaobissante don je oueyis caozer, ça taet ene hersée de frites de naijeriy. Vous veyez ben les frites qe j’ons afére pour nous aïder a demeurer su l’iao e point en dessous… Ben, l’afére-la ét en Ameriqe core !!! Pû d’un cent de Josh Swain s’entr-battirent e ren qe le gagnou avaet le dret de garder son nom Josh Swain.

L’istouére-la ét orinéy durant le serraije. Josh Sawain… yun des Josh Swain s’enouyaet… Il ouvrit ene aguerouéy Facebook de ren qe des jens q’i s’ahuchaent Josh Swain. E pis, ça fut l’idéy… S’entr-battr pour qi demeure pû ren qe yun Josh Swain… E v’la l’idéy de l’échafouréy o des frites de naijeriy. Ça fut ene petit garçaille de 4 ans d’aïje qi gagnit la pouche.

Maitië pâ creyabl les idéys de méme qi s’erivent ! De toute les manières, je sonje mai qe c’ét ben pû d’amain q’ene vra échafouréy, ben pû haitant.

A la perchaine pour d’aotrEs istouéres maitië pâ creyabl qe vous pouéz justenement acouter su l’empllâ Billigradio.com