echo de bretagne réussites bretonnes économie Bretagne entreprises marques produits billigradio Citroen janais(1)

Citroën (2)

Ec(h)o de Bretagne
Ec(h)o de Bretagne
Citroën (2)
/

Bienvenue dans notre rubrique « L’éc(h)o de Bretagne » sur Billigradio. Comme promis voici la suite de l’histoire de l’usine Citroën toujours implantée à La Janais près de Rennes. Nous nous étions arrêtés, la semaine dernière sur cette installation réussie et saluée en 1960.

echo de bretagne réussites bretonnes économie Bretagne entreprises marques produits billigradio Citroen janais(1)

Dès le 24 Avril 1961, le premier modèle « Ami 6 » sort des chaines de production ultra-modernes. Il s’en fabrique plus d’un million et demi. Tout va pour le mieux pour Citroën, les modèles se suivent et font tous succès. Il y aura l’Ami 8, la Dyane, la GS qui elle frôle les 2 millions de ventes. Quant à la BX, elle est la reine incontestée de Citroën avec plus de 2 millions cette fois de vente. Nous sommes dans les années 70. Le site est alors au plus fort de son activité avec 14 000 employés.

En 1976, le groupe PSA Peugeot Citroën est créé.

6 septembre 1985

Une BX diesel TRD rouge, brillant de mille feux, sort des lignes de production. C’est le cinq millionième véhicule fabriqué dans l’usine bretonne. La BX est alors produite à la cadence de 1 035 unités par jour. C’est à l’époque la 3è voiture la plus vendue en France, derrière la Peugeot 205 et la R5. Suivent quinze années où l’usine tourne à plein.

Après avoir produit à tour de bras des véhicules grand public, l’usine s’est orientée depuis les années 2000 vers des modèles haut de gamme. En 2005, la Janais reçoit la labellisation de pôle de compétitivité. Mais le secteur des voitures haut-de gamme a baissé de 20% en dix ans. Les premières difficultés apparaissent et les effectifs fondent. « La Janais employait 8 600 personnes en janvier 2009, dont 2 300 en sureffectif. Nous avons eu à gérer le plus gros plan social de France », expliquait le directeur Jean-Marie Dailland, le 7 octobre 2010, lors d’une visite du PDG de PSA Peugeot-Citroën. La production journalière passe de 2000 unités par jour à 1000.

De nombreux plan sociaux vont suivre mais l’usine ne baisse pas les bras. En 2013, elle investit pour produire une nouvelle génération de SUV. En 2015, les collectivités locales rachètent 53 hectares du site industriel.

Janvier 2017

En Janvier 2017, le constructeur embauche 400 intérimaires pour accompagner le lancement du Peugeot 5008. Une bonne nouvelle pour l’usine bretonne, après des années au ralenti. L’année suivante, avec l’attribution d’un nouveau modèle, le Citroën C5 Aircross, l’usine produit 101 000 véhicules soit deux fois plus qu’en 2016. L’avenir semble s’éclaircir !

Et en effet en 2019, l’usine tourne à plein régime, 150 000 unités, et embauche : 70 personnes sont recrutées en CDI cette année-là, qui s’ajoutent aux 52 embauches fermes déjà réalisées en 2017 et 2018.

Mais avec la crise du Covid et le confinement, la production va retomber à 95 000 unités en 2020. En novembre, 500 intérimaires sont « remerciés ».

Depuis le 1er janvier 2021

Fin janvier, PSA-Stellantis signe la vente d’une vingtaine d’hectares du site industriel au groupe Eiffage. Le 11 mars, l’usine stoppe sa production pendant deux jours, à cause de la pénurie mondiale de composants électroniques.

Installée en Bretagne depuis 1960, il est aujourd’hui impossible de se dire que Citroën ne va pas rebondir !

Quant à nous, à bientôt pour parler de l’éc(h)o en Bretagne. Et n’oubliez pas que vous pouvez réécouter cette rubrique et bien d’autres sur notre site billigradio.com.