FRISSONS EN BRETAGNE Bagne pour enfants de Belle Ile en Mer Rennes enquete bretonne crime meurtre disparition fait divers accident

Bagne pour enfants de Belle Ile en Mer

Frissons en Bretagne
Frissons en Bretagne
Bagne pour enfants de Belle Ile en Mer
/

Bonjour, vous êtes bien sur BilligRadio et une nouvelle fois, pour vous, je me suis plongée dans l’histoire pas si douce de La Bretagne… Ces coins lugubres où on va fouiller quand on veut connaitre ce qui s’est passé.

Allez, si je vous dis Belle Ile en Mer, vous me dites, plages, fleurs, touristes… Mais bien sûr, vous vous en doutez, ce n’est pas pour toutes ces beautés que je vais vous parler de Belle Ile mais pour une histoire bien plus sinistre.

Aujourd’hui, c’est du bagne pour enfants installé sur l’île dont il est question et de quelques faits qui s’y sont passés… enfin on l’appelait la colonie pénitenciaire. Elle se situait derrière la forteresse Vauban au Palais. Dès 1880, les enfants qui y séjournent étaient aussi bien des multirécidivistes (certains étaient même des meutriers) que de très jeunes enfants qui n’avaient parfois commis que de menus larcins. Certains devaient leur internement juste uniquement au fait de ne pas avoir retiré leur casquette lors d’une passage de la procession ou tout simplement à celui d’avoir fumé. Les mineurs arrivent en nombre, En 1897, ils sont 440, âgés de 8 à 21 ans. Au fil du temps la colonie change d’appellation pour devenir une maison d’éducation surveillée puis une institution publique d’éducation surveillée en 1947. Durant leur incarcération, les enfants étaient initiés aux travaux agricoles, à la navigation, à la pêche. La discipline y était très stricte et les sanctions violentes très fréquentes.
Voici par exemple, Jean-Pierre qui avait 15 ans en 1969. Arrêté pour un vol de gâteau, il arrive à Belle-Île pour être emprisonné. Aujourd’hui, il témoigne : « Quand je revois le couloir…c’était pas réjouissant. Quand je suis arrivé, je ne savais pas ce qui m’attendait. Quand j’ai vu la cellule, que la porte s’est fermée. C’était dur. » Sévices et rackets entre détenus étaient aussi quotidiens et ignorés volontairement par les gardiens.

BAGNE BELLE ILE EN MER FRISSONS EN BRETAGNE BILLIGRADIO 02
Je vais vous raconter deux événements qui s’y sont passés et ont été relatés dans les journaux. D’abord en août 1908, l’un des détenus, Georges Goazempis, 17 ans, originaire de Chateaulin, décide de quitter la colonie lors d’un exercice de navigation. Il réussit à convaincre 3 codétenus de se joindre à lui. La canot par donc vaec un gardien chargé d’assurer la sécurité de 11 détenus. Au cours de l’exercice, ce gardien s’assoupit, les 4 complices se rapproche de lui et Goazempis le frappe violemment avec la barre. Les jeunes rejoignent la côte et une fois le canot sur la plage, pendent le gardien. Les 7 autres jeunes ne voulant pas être complices de ce meurtre, donnent l’alerte. Les 4 fugitifs sont recherchés par l’armée et la gendarmerie. Leur procès en décembre 1908 fut très suivi et Goazempis, fut condamné à la détention à perpétuité.

Cette histoire marque le climat de violence permanent et la population s’en même à un moment. Les conditions de vie dans la colonie sont difficiles, vous l’avez entendu, entre violences et répression mais elles ont été dénoncées dès les années 20 par des journalistes. Le 27 août 1934 marque un tournant, avec l’évasion de 56 pupilles qui font la Une des médias. Jacques Bourquin éducateur puis directeur à la Protection judiciaire de la jeunesse écrit « Depuis plusieurs mois, le climat est médiocre à l’intérieur de l’institution. Un soir d’août 1934 éclate un incident au réfectoire, un incident apparemment bénin. Contrairement au règlement, un colon a mangé son fromage sans avoir bu sa soupe. Il est puni, ses camarades du réfectoire se solidarisent avec lui, c’est le début d’une révolte que les personnels n’arrivent pas à contenir ». A ce moment-là, les pupilles se dispersent sur toute l’île. Une véritable chasse à l’enfant a lieu et ils sont ramenés par des gardes mobiles et même par des vacanciers.

BAGNE BELLE ILE EN MER FRISSONS EN BRETAGNE BILLIGRADIO
Le bagne de Belle-Île a fermé définitivement ses portes en 1977. Mais, rien que de penser à ce presque siècle où la violence contre les enfants a régné à Blle Ile en mer, je trouve cela bien angoissant. A bientôt pour de nouveaux frissons en Bretagne sur BilligRadio !

FRISSONS EN BRETAGNE Bagne pour enfants de Belle Ile en Mer Rennes enquete bretonne crime meurtre disparition fait divers accident