• cover art

Votre choix dans l'agenda : Aprindr le galo

Pendant cette période de confinement, le Cac Sud 22 et Billigradio vous proposent de découvrir le gallo grâce à des jeux simples et ludiques et des textes, de l’audio et de la vidéo pour en apprendre plus.

Jouer en gallo

Alours qe dehô n-i a le coronabourier, Billigradio é le Cac Sud 22 vous perpozent de decouvri le Galo en vous défutant.
N-i ara châqe jou ene nouvelle passey. Tiqez su l’imaije é jouez en pus d’aprindr le Galo !


Pendant que nous sommes confinés chez nous, c’est l’occasion rêvée d’apprendre le Gallo en vous amusant avec Billigradio et le Cac Sud 22.
Chaque jour nous vous proposerons un nouvel exercice. Cliquez sur l’image !

L’aparessence du temp :



Cliquez sur l’image

Mots mélës – la ferme :



Cliquez sur l’image

La technolgie :



Cliquez sur l’image

Neti propr :



Cliquez sur l’image

La garçaille :



Cliquez sur l’image

Terouez le mot :



Cliquez sur l’image

Se pouiller :



Cliquez sur l’image

Les jestes du tous les jous :



Cliquez sur l’image

Manjer a l’ôtelle :



Cliquez sur l’image

Solenn é Plop 01 :



Cliquez sur l’image

L’oure (l’heure) :



Cliquez sur l’image

Solenn é Plop 2 :



Cliquez sur l’image

Se bonjourer :



Cliquez sur l’image

Se perzenter :



Cliquez sur l’image

Les metiers :



Cliquez sur l’image

Mots dans la bonne case :



Cliquez sur l’image

De la crêpe crue :



Cliquez sur l’image

Elouter le bourier :



Cliquez sur l’image

Les bètes :



Cliquez sur l’image

La conille é le R’na :



Cliquez sur l’image

Mots croisés :



Cliquez sur l’image

Devinaîlles :



Cliquez sur l’image

Les machines de chez nous :



Cliquez sur l’image

Le bon ordre :



Cliquez sur l’image

La prime de l’aney :



Cliquez sur l’image

Les éqeroueys a Tintin :



Cliquez sur l’image

Les deis :



Cliquez sur l’image

Qhuter, ao haot … :



Cliquez sur l’image

N-i a qe de danser :



Cliquez sur l’image

Chaque jour un jeu :



Châqe jou pus fort de Galo
Ecouter et lire

I. Haute Bretagne, Promenade en paiz gallo

Depuis plus de 10 ans, le CAC Sud 22 propose des recueils de contes, nouvelles, poésies, diries en gallo issus du concours d’écriture en langue gallèse organisé tous les ans.
La dernière édition : Haute Bretagne, Promenade en paiz gallo, vous propose de suivre 21 auteurs et de parcourir tout le pays gallo : l’Ille et Vilaine, la Loire-Atlantique, l’est du Morbihan et les Côtes-d’Armor.
Vous passerez d’un thème à un autre : Partir, Nature et Remembrement, Art et Patrimoine, 1914-1918.
Vous aurez le choix entre les contes, les nouvelles, les poèmes ; entre l’émotion et la gaieté.
Enfin, la promenade sera aussi sonore puisque les auteurs ont enregistré leurs textes. Le lecteur pourra ainsi apprécier la diversité et l’unité du gallo, langue de Haute-Bretagne.

A l’occasion du Mois du Gallo et de la sortie de cet ouvrage, le CAC Sud 22 et Billigradio s’associent pour vous en proposer quelques extraits. — En sieuvant les vint e un écrivous, vous serez dan le cas de coure le paiz galo, l’Ile- e-Vilaine, la Louère-Atlantiqe, la soulaire du Morbihan e des Côtes-d’Armor.
Vous pourez aller d’un sujit a un aotre : Parti, Nature, Ermembrement, Art e patrimouène, 1914-1918.
V’arez le chouèz entèr les contes, les nouvelles, les poétries, entèr l’emeyance e la ghaïtë. La promenerie sera etou ouéyante pesqe les ecrivous enguernitent lous texes poussës dan le grand courti gâriolë du galo, langue de Haote-Bertègne,

Voici quelques extraits à lire et a écouter (©Tous droits réservés)

Daniel Robert – Nanon e Edgar
×

Nanon e Edgar

I tet ene fai de temp ene eqerouée q’erivit a ene souri q’avet nom Nanon. Ça se pâssit par un biao dimaine du mouéz de mai, les flleurs taent belles e le sourai rayet ao través qheuqes nuées, e i fezet vrai bon dehori pour se defuter un petit de la semaine.

Nanon ét ene jieune moman souri qi demeure d’un bord le bourg. O vit, en landérinète, d’o ses siz garçâilles, pouint de tabut aoqhun, l’ôtè eyou q’o demeure ét ben avivandée e la vivature ét ben comode a terouer. Meins anet dimaine, Nanon a decidë d’aler bonjourer e manjer du gâtè, d’o ses garçâilles, céz sa couzine qi reste, yelle, de l’aotr bord le bourg.

La n’ét pâs qe c’ét ben lein d’aler céz la couzine meins ol ét dan l’obllije de tracer le bourg. La n’ét pâs qe c’ét ben ebahissant de tracer le bourg, nenna meins c’ét qe, dan le mitan du bourg, su la pllace, gn’a la boulanjerie. La n’ét pouint la boulanjerie qi fèt aqhuler Nanon, tout a la contrere, gn’a tourjou bone sente, meins, pour dire vrai, ét putôt Edgar, le marcaod nair o le bout des pates bllanches ao boulanjier, qi l’emaye.

Ho gare a Edgar le marcaod gâre ! q’o sonje dan yelle. C’ét vrai qe tout ao long le jou, Edgar ét coûchë ao pië de l’us de la boulanjerie, tornë en boule, i fèt mine de dormi meins dame, e Nanon le sait ben, i dort en lieuvr, i n’a ren q’un zieu de fromë, l’aotr zieu ét a aghetter, a zuner vaer si gn’aret pâs qhi qi s’emouvret su la pllace. Nanon sait ben q’Edgar la verra pâsser d’o ses garçâilles meins, tout come, ol a ben devocion de pâsser franc le bourg, e sans atout core. Just avant qe d’eriver su la pllace du vilaije, o dit a ses souriciaos de rester mucës ao pië d’un arbr, a esperer q’o revient les cri, e o comence d’avancer su la pllace. Le zieu a Edgar lâ z’a vûe meins i ne mouve pouint … pouint core. Nanon s’avance core un petit, ol ét pour dire rendue ao mitan de la pllace, Edgar, li, n’a tourjou pouint mouvë ene miette. Teurti-teurtant, Nanon avance core de qheuqes mètrs pés o s’eréte net raport qe Edgar ét a se deroler, i se detire les pates de devant pés les pates de drere pés, en deûz encalées touéz enqhettées, i vint se pôzer devant Nanon come pour l’empôzer de pâsser e i s’assit su son qhu a mirer Nanon. Gn’a ghere pus q’un coupl de mètrs entr Nanon e Edgar.

Si i voulet, d’ene paravirée, Edgar pouret aossi ben assoti Nanon ; d’un coup de cro, i pouret, si i voulet ben, la tuer net meins Edgar ét tout a son laizi ; Edgar espere core un petit. La pôvr Nanon ét devant Edgar, ol a grand poûr meins ne vieût pouint le montrer, la vla de rondi du dôs pour se fére pu grôsse. Edgar ét a la regarder se regromer, dan li i chaovit de la vaer de méme. Meins la n’ét pouint tout, astoure, la Nanon se rederce un petit pus core su ses pates, o rondit du dôs pus fort core, sembele q’o seret pour dire maitië pus grôsse – on diret bétôt la guernette dan la fabl de la guernette qi vieût deveni aossi fameûze come le torè – meins tous les amirabis-la n’ebahissent pouint ghere Edgar qi se chome su ses pates de drere e qi comence, li etou, a rondi du dôs. Edgar, li, ét core assë jouace anet, il a bone envie de jaopitrer, benéze, i jeûe d’o la Nanon. Cant q’i voûra, i l’assotira, meins pouint astoure core, gn’a qe d’esperer, esperer q’i seje just temp. Nanon, yelle, ét ao pllein de la piao, o ne peut pouint fére pus fort, du coup, o regarde Edgar dan les yeûs, o le regarde aossi nair, o le regarde aossi vilain mondit, q’Edgar sonje dan li qe, si Nanon continue de sorte, i va bétôt pouvair, ventiés, comencer a avair un petit cai poûr. Nanon, yelle, ol a grand poûr meins o ne le montere pouint. C’ét q’o seret core assë tétaode e rouâche la Nanon, ol a decidë d’aler bonjourer e manjer du gâtè, d’o ses garçâilles, céz sa couzine qi reste, yelle, de l’aotr bord le bourg e o vieût abouter son idée ! Demézë, ol ét jouqée su le bout de ses ongnes, o debogue des yeûs devers Edgar, o prend un grand respire e, dan ene avolée, o huche, aossi haot come o peut :

Ouao ! ouao ! ouao !

Edgar ét vrai surprinz, e apourë ao par-su par le brut de la hucherie d’un chain. D’instinct, i couette des choqes a se n’n aler devers la boulanjerie pour se qhuter. Ao moment-la, Nanon retône cri ses garçâilles qi taent restées ao pië de l’arbr, e i pâssirent franc le bourg aossi vitement q’i pûrent. En un vire-main, i furent rendus céz la couzine. Ene fai qe tout son monde furent a la muce, Nanon les atropelit a l’entour yelle e o lous dit de méme : Av’ous ben vû, mes garçailles, coment qe, qheuqefai, ça y’a du bon e qe ça peut y’étr ben comode, de qenétr deûz langues e de pouvair précher deûz parlements !!!!

E vla le bout

Daniel Robert

Un conte qe je ouis a Plouër-sur-Rance, en françaez, de la contouze ecoçaeze Fiona MacLeod e qi nous dit q’i tet pour nous aotrs. Le vla don tournë en galo par mai.

©Tous droits réservés

Marie Chiff’Mine – Les gargouilles de Landujan
×

Les gargouilles de Landujan

Pôvr bétes ! Elles ont la goule tenant a braillë sans bru diq’ ao bout d’l’an pour dire !
Ureûzement qu’j’passis net prés d’l’egllize de Landujan durant la netée d’la Nouas.
Entr le permië et le douzieme coup sonnë a Menet, lés roches préchent !
E v’la lés gargouilles qi s’mouvillent bé vitement. Ca fèt qe j’ae oui yeu parlement.
Ene gargouille chantë ene chanson ben d’amain pour cheminë diqe à la fontaine St Tudin et léz’aôtr ben benèzes dansaent en tourlillant, en virolant.
Y’a 10 canards à Landujan
Qhi vont à la fontaine
Fontaine, laridaine, berdinant
Fontaine, laridaine,
Fontaine, laridaine, ghaï ghaïment
Fontaine, laridaine, chantant
Je reponis à chantë bé vitement raport qe lés bétes taent come des serpida a m’embajolë, a m’enturllutë, a m’amiaolë en pllace d’étr maôvézes. J’avaes pou tout come, je m’mis a enqhillë un p’tit la route. Qhi qu’è vont fére ? Me sieudr, me happë, me rouchë ? J’avaes grand pou.
Nouna, les v’là qui se rchoment diq’ o cië e a s’entourillonë le collet su l’cllochë de l’egllize qi sonnë tant que tant. Dame là, j’të mârie, je guedinë, je guerdillë…j’avaes la diguedigue !
Ah, dame, è vont s’etragnë et degramatizë la batisse…
Nouna, lé serpidâ s’egaillirent dans lés etailes à goule déhaillée.
Au onzieme coup de menet, lés v’la terluzantes come tout. Pus qhéssion de se brignë !
Ene gargouille se mit a buffë et a rouincë bel e ben ! La v’la a gourmoulë ene poetrie :
Serpinette du bout d’l’an
Goule a serre-soui du cië
Ribandiao d’ene plée d’etailes
Ao douzieme coup de Menet, è taent a yeu pllace de gargouilles a braillë sans bru diq’ ao bout d’l’an cor!
E la plée cheyit su les gargouilles
La plée etrachit des etailes pour la Nouas e v’là l’bout de l’an !
Pôvr bétes !
Elles ont la goule tenant à braillë sans bru diq’ ao bout d’l’an !

Marie Chiff’Mine

©Tous droits réservés

Denise Bourhy – Remembrement
×

Remembrement

Pu de fosseu, les vaches vont moucheu et nous j’sons tout éterfereu : pu d’chataigneux, pu d’chenes, pu d’noesettes, pu d’fréses des boués, pu d’luciaous, pu de ver luisant, pu de lézars, pu d’saoutrelles, pu d’coccinelles. Il fallieu d’la piace pour passeu la moessouneuse, l’ensileuse, et tous les aout engins nouviaux.

Eu nous à c’hva su troës communes, sa nous feuseu troês remembrements. De pu, sans avère rin tchurbuteu dans nos parcelles, une des troës nous a feu payeu une redevance pendant ans.

Les beetes n’ont pu tout droé d’alleu à l’ombe ; les oesiaux, oues qui vont feure lou nids ? pu d’fosseu, pu d’mousse, eu les lapins, lou terrieu ? eu les lieuve, lou gîte ? les perdrix à couveu oeux pour éclaure au pieu du fausseu ? tout dla massacreu… ee d’la l’progrès !

Eu l’chatd’étcherée ? Pu d’chéne beurgotu pour t’chuteu des noisettes, le chouan eu sa chouette, oues qui vont alleu ululeu astour ? J’les applées Madame la nuit quand més gamins n’voulint pas dormir, j’lou disée qu’ol alleu lée prendre, l’lee effrayés, i s’en rappel cor.

Avant, falleu feure gaffe si tu t’asseyeu en bas du faousseu, lée vipères eu les caleufes logaiennt la oussi, les sourds et les crapaoux, les gernouilles de teere dans lée rigoles dée preu pour ponde lou chaplet d’tétards ; nous les gamins, j’attendains de lé veer sortir o lou ptite tcheu ; d’la vie partout !

Un voésin inteuligent m’diseu « le progrès tuera l’homme » eu « l’homme se détruira de lui-même ». Ee d’la nous pend au né. Le progrès cé biau, sa éed pour alleu tourjou pu vite eu moins d’ma. Pu besoin d’alleu au doueu l’hyver quand l’iau éteu geurouée o la berouette, savon et battoueu. Dans l’étabe, y a pu qu’à brancheu la tiroeure de vaches.

Tout compte feu, la machine remplace l’houme dans toutes les brnaches, elle est la meure du chômage et c’est bien dommage pour tout le monde, jeune et moins jeunes.

Denise Bourhy

©Tous droits réservés

Vovonne – Dans la forêt d’Loudia
×

Dans la forêt d’Loudia

Dans la forêt d’Loudia
Vl’à t-y pas q’un ptit gâ
qi se nommait Matao
S’promnait là, il fsait chaod

A coup i fsait tout gris
ça s’tait abernaodi
le cië tait rendu nair
on n’y veyait pu ghère

S’qhutit dans un pertu
i cheillait des martieaux
après qi cheillait pu
I sortit faisait bieau

les oésieaux s’épitint
et le souret rayait
un vlin se sourayait
su une roche sous les pins

Matao l’vait pas veü
i mint son pied su l’vlin
le vlin tait déveillé
il mordit à la main

Matao huchit su l’vlin
Mais le vlin li dit « Viens!
Viens canté mé
J’allons baëre une bolée! »

J’me nomme Martin le vlin
Mais faot pas avër paeür
J’sé pas un vilain vlin
Et j’t’invite de bon qhoeur!

Est là qe je demeure
Un tout petit hôté
Q’ est juste là par ilé
you q’j’allons pouaër caoser…

Et qhi q’tu vourais baëre?
Du cide ou ben une bière?
Veüx-tu un ptit morcé?
J’eu du lard q’est ben frais.

Une fé qi zurent caosé
rouché beü une bolée
s’en furent sous les poummiers
pour faëre lou mariénée

veïci ma ptite histoère
pour vous dire de n’pas craëre
q’tous les vlins sont vilains
Y’en a qi sont vra ben

Vovonne

©Tous droits réservés

Patrick Harel – Consail tenaeu par lé rats
×

Consail tenaeu par lé rats

Essai de tournerie d’yune fâble de Jean de La Fontaine
« Conseil tenu par les rats ».

Yun marcaod nomé Rodilardus
Fesé ô lé rats graô fricaud !
Qu’ô n’en veyé pus djeure
Ten i n’avé tocé !
Lé failhi qi restînt, n’ozé pu sorti d’lou pertus
N’teurvé à roucher qu’lé quart d’lou saoûl ;
E Rodilard paessé, sé l’failhi monde, l’restant,
Nenni pour yun marcaod, mé pour yun diâbl.
V’la qu’yun joû i s’en fus fère yun laintain veuyage,
L’marcaod s’en allît djeter yune bourjouèse.
Tandis qi m’né biao jaeu ô sa galande,
L’restant dé rats tînt yune assemblley
Den yune coencette su la chomance.
Dé l’entame lou maetr, personaije nète avizae,
Dégoeza qi falé putô mézae qé cant i n’sra pus temp
Liaeu yun gerlaoud ô caeu du Rodilard
Qu’d’maeme cant i l’iré en djèrre,
Dé qi l’ouéré v’ni, i déhoterins bé vite den l’pâtis ;
Qi connaesé qu’ceute féçon d’fère.
Chaqhun fût d’agrae ô l’maetr,
Aôqhûne idey n’lou semblît melhoure.
Mé malaezey lou parus d’liaeu l’gerlaoud
Yun dît : « J’n’iré pas mé, j’sé trop lipaod » !
Yun aoute : « J’n’saré pas mé non pus ».
Si ben qu’sen raein fère, chaqhun reprî sa bezey.
J’é maent assemblley vaeu,
Qi pour raein se sont tenaeus :
Assemblleys nenni d’rats, mé assemblleys de mouênes,
Vaïre assemblleys de chanouênes,
N’fauré ti qu’berdocher
La cour en conseilhours guerzille
Cant y’a bezouin d’fezous
I n’y a pus môyen d’terouer aôqhûn.

Patrick Harel

©Tous droits réservés

Pour acheter cet ouvrage, vous pouvez vous rendre sur le site du Cac Sud 22

II. Exposition

Dans le cadre du Mois du Gallo 2020, le CAC Sud 22 et les Caozons d’même – en partenariat avec les EHPADs du territoire – ont réalisé l’exposition : « Souvenance du paiz : les bones jens caozent galo ».

Débuté en janvier 2020, le projet regroupe :
– L’EHPAD Roch Ar Budo à Guerlédan,
– La résidence Eléade à Brocéliande,
– L’EHPAD Brocéliande à Loudéac,
– L’EHPAD La Croix Greau à Plémet,
– L’EHPAD Le Soleil d’Or à Plessala,
– L’EHPAD Roger Jouan à la Motte,
– L’EHPAD Du Cosquer à Le Quillio.

A cette occasion, des textes contés, des créations manuelles, des photographies, des peintures, des collectages ont été réalisé avec les résidents. Dans le cadre du Mois du Gallo, nous proposons d’en découvrir quelques extraits.
L’exposition partira cet été en itinérance dans les différents établissements.

Pour le mouéz du galo, le CAC Sud 22 e Caozons d’méme propoze une montrerie venue des EHPAD de la contrée. Vous serez dan le cas de decouvri des sons, des fotos, des trouvées qi mettent en biao le galo. L’ouvraije-la demenë depés le mouéz de janvier 2020. La montrerie sera éternée cantë tous yeûs q’ont travâillë en étrarie su le projit. Deça, o fera la virée des etabllissements qi l’ont minze subout.

III. Caozeries a Matao :

Le Cac Sud 22 vous propose depuis de nombreuses années des cours de gallo. Si vous souhaitez vous inscrire, contactez Hélène Gustin du Cac Sud 22 : patrimoine@cacsud22.com

Le Cac Sud 22 vous perpoze depés belledrive d’aprindr le gallo. Pour n’en savair pus long, sonjez den Hélène Gustin du Cac Sud 22 : patrimoine@cacsud22.com

Le erchaofement
×

Le erchaofement

Texe a André Le Coq

©Tous droits réservés

La gherre
×

Les caozeries a Matao : Gherre

Clés pour la lecture : ao = “aw” ( caozer ); ë = “eu” (rouchë); eû = “ew ” ; ée = “eille”, “euille ” (veprée); ei : è, éi; ae = ” é,ë,è,a ” (chantaet) ; pll =” pl” ou “pi” (pllace); bll = ” bl “ou “bi” (bllé);cll = “cl” ou “qi” (cllos) ;gh = “dj » ; qh = « tch » .

– T’as ton papier pour aler ao pain, Matao ?
– Vere. Tant qe n’y a core le dret. J’avons le temp de fere notr caozerie durant qe je fezons la qheue. més tarje-tai un ptit.
– Bon alors. Je sons en gherre qe dit le perzident de la Republiqe, l’aotr secan.
– Vére. E depés on ouet des mots, on vait des maintiens q’ont hardiment a revair o ce qi se dizaet du temp des gherres qe le paiz a cneûzes ao 20éme siècl.
– Il ét mention de « mobilizacion jenerale », parem.
– Vè. Les gherriers c’ét les souégnants, en permiere ligne, c’ét la pllace la pus riscante, surtout cant i n’ont pas tout le cai q’il ont a fére pour souégner les malades. En deûz, n’y a les soldats, le monde qi travâillent core dan les services, les uzines, les clloz. – Je treu qe tu te fes des avizions, Matao.
– Je ne crais pas. La ministr du travail dit q’il en chaot hardiment du monde des metiers-la pour la nation.
O print fâche contr des « tire-ao-fllancs » d’enterprinzes. Ao parsu, on ouit des emplouéyës cllamer q’il etint enveyës ao « casse pipe »,d’aotr dizint qi servint de « chai a canon » : les uns come les aotrs n’avint pas de cai se garder du virus, les masqs surtout. Le restant des demeurants se gardent de louer le virus en menant une maniere de « defense passive » Aotr ersembllance, on vayit hardiment de monde parti des grandes viles pour se nijer a la campagne.
– Sembe don qe n’y a pas mieû pour aguerouer les demeurants d’un paiz qe de le mettr en etat de mobilizacion . Veille maniere de s’en chevi. Faora vair aprés…

Traduction

– Tu as ta dérogation pour la boulangerie ?
– Oui. Tant qu’il y a le droit. Nous avons le temps de faire notre causerie pendant que nous faisons la queue mais écarte-toi un peu.
– Bon alors, on est en guerre a dit le président de la République , l’autre jour.
– Oui. Et depuis, on entend des mots, on voit des comportements qui ressemblent pas mal à ce qui se disait ou se voyait au moment des guerres que le pays a connu au XX ème siècle
– Il est question de « mobilisation générale », par exemple.
– Oui. Les guerriers, ce sont les soignants, en première ligne, l’endroit le plus risqué surtout quand ils n’ont pas tout ce qui leur est nécessaire pour soigner les malades. Puis, il y a les soldats, ceux qui travaillent encore dans les services, les usines, les champs.
– Je trouve que tu as l’imagination fertile.
– Je ne crois pas. La ministre du travail a dit les métiers de ces secteurs étaient décisifs pour la nation. Elle s’est fâchée contre des entreprises qui « tirent au flanc ». On a entendu des employés dénoncer le fait qu’ils étaient envoyés au « casse-pipe » ; d’autres ont dit qu’ils servaient de « chair à canon » : les uns et les autres n’avaient pas de quoi se protéger du virus, les masques par exemple. Le reste des habitants essayer de ne pas être contaminés en pratiquant une sorte de défense passive.Autre ressemblance, beaucoup de citadins ont quitté les grandes villes pour la campagne.
– On dirait qu’il n’y a pas mieux pour unir un pays que de déclarer la mobilisation. Vieille recette. Faudra voir la suite…

Texe a André Le Coq

©Tous droits réservés

Sou-mariniers
×

Les caozeries a Matao : Sou-mariniers

Clés pour la lecture : ao = “aw” ( caozer ); ë = “eu” (rouchë); eû = “ew ” ; ée = “eille”, “euille ” (veprée); ei : è, éi; ae = ” é,ë,è,a ” (chantaet) ; pll =” pl” ou “pi” (pllace); bll = ” bl “ou “bi” (bllé);cll = “cl” ou “qi” (cllos) ;gh = “dj » ; qh = « tch » .

– Matao, qhi q’i t’arives don qe tu clloches ?
– Un ptit de pus je ne seré pas venu ghéter mon pain. Je fus dan mon courti yere qe le temp etaet ao biao. Je crais qe je së déminz une chevie de pië.
– Si t’ as de te rendr a l’ôpita pour une demeteûre de jardrinerie, en plleine berouée de corona come je sons, i vont t’ergarder vilain és urjences. Sieûs les consails ao monde embarës : done-tai garde de ne pas haper cotiche les temps-ilë.
– Ben, si je ne peus pus aler dan mon courti…
– Sia. Més y a tenant de consails fonabls qi sont donës pour se chevi a passer la berouée. – Je me consaille ben tout sou. Mon tous-les-jous ne chanjit pas ghere depés l’embarerie. Sément cant je vas és comissions, je sé qhite pour remplli un bon de sortie come du temp qe j’etaé en pension.
– Eh ben, mai, j’ergarde és consails qi sont donës. Parem, l’aotr secan , un sou-marinier de Brest bâillit cinq consails.
– « Les cinq consails du sou-marinier », on diraet le titr d’un conte. – Nouna. C’ét réel. Permier, se taîller ben tâillée de l’oqhupation pour cadenser la journée : une passée pour la lirie, une aotr pour se detrodier, une aotr pour ergarder un film. Surtout pour demeurer moralizë, il en chaot hardiment de garder du lian o le monde e de manjer du bon.
– Vè. Més, je ne vis pouint embarë dan un restaorant etailë.
– Dame, je vivons mézë dan une maniere de sou-marin jaone come chantint les Beatles en lou temp.
– Je ne seraé pas mâri de la vair sourder du fond !

Traduction

– Qu’est-ce qui t’arrive ? Je te vois boiter.
– Pour un peu je ne serais pas venu à la boulangerie. Je suis allé au jardin hier qu’il faisait beau. Je crois que je me suis fait luxé une cheville.
– Si tu dois aller à l’hôpital pour une luxation faite au jardin en pleine crise de corona, on va te regarder de travers aux urgences. Suis les conseils à destination des gens confinés : fais attention de ne pas te blesser dans les circonstances actuelles.
– Eh bien, si je peux plus aller au jardin… – Si…Mais les conseils qui sont donnés pour passer la crise ne sont pas inutiles…
– Je me conseille bien tout seul. Mon quotidien n’a pas tellement changé depuis le confinement. Simplement quand je vais faire mes courses, il me faut un bon de sortie comme lorsque j’étais en pension.
– Eh bien moi, je suis attentif aux conseils qu’ont peu voir dans la presse. Par exemple, l’autre jour, un sous-marinier de Brest donna cinq conseils.
– « Les cinq conseils du sous-marinier », on dirait le titre d’un conte.
– Non. C’est vrai. D’abord, planifier précisément sa journée de façon qu’elle soit rythmée par des occupations : un temps pour la lecture, un autre pour l’activité physique, un autre pour un film…Surtout pour garder le moral, il est très important de conserver des relations et de bien manger.
– Ouais. Je ne suis pas confiné dans un restaurant étoilé.
– C’est sûr. On vit désormais dans une sorte de sous-marin jaune comme le chantaient Les Beatles.
– Je ne serais pas fâché de le voir faire surface.

Texe a André Le Coq

©Tous droits réservés

L’iao chaode
×

Les caozeries a Matao : L’iao chaode

Clés pour la lecture : ao = “aw” ( caozer ); ë = “eu” (rouchë); eû = “ew ” ; ée = “eille”, “euille ” (veprée); ei : è, éi; ae = ” é,ë,è,a ” (chantaet) ; pll =” pl” ou “pi” (pllace); bll = ” bl “ou “bi” (bllé);cll = “cl” ou “qi” (cllos) ;gh = “dj » ; qh = « tch » .

– Dan la Peur en Occident, l’istorien Jean Delumeau a etudié les empouilleries. I a minz a cller qe nan ertrouve toujour les mémes passées. Permier, les populations come les aotoritës dizent q’ela n’ét ren. En 1832, y eût une poussée de coléra a Pariz, on fétit tout come la Mi-Caréme. Aprés la féte-la riches e mouins riches printe lou baluchon.
– Darainement, pareil, hardi de Pariziens ont gagnë bourjs, berières e abords d’iao.
– Vè. Aotr passée, l’embarerie . Les viles sont cerneyées o les soldas. L’economie ét amenée qaziment, le monde ne s’entr’ ergardent pus. Les defunts sont entérrës vitement san pontifical. Pour fini, on fet féte és heros qi frontite l’empouillerie, les comunaotës erlijieuzes dan les temps passës.
– Anë, les bons valets sont tout le monde du souin, medecins, infirmières, aëdes-souégnant, postiers camionous, paizans, ramassous de bouriers, qhéssières, tous yeûs qi font qe la mecaniqe demeure olrou méme si la rouelle pas dur.
– Mét aviz qe t’a ombllië qhoqe choze : on ghéte a savair la faote a qhi.
– Yan. D’aotr fai, les sciençous, sonjint qe l’orine du ma étaet le maovéz ère. Les erlijieûs y veyint la main de Dieu su le maovéz monde e la cohue ghétaet les semous de maladie, les bous émisséres.
– Les menous savent ben s’en servi etou. Parem, Trump sonje qe le corona c’ét eune engheuze des Chinouès e les Chinouès acertainent qe ça lou vint des Ameriqhens. – Une aotr choze q’on vait etou , c’ét l’enserche de la medecine miracl, ben cneûze pour aji su d’aotr maos : des sciencës de Melbourne proposent l’ivermectine, un vermifuje, en méme de tosser le virus en un coupl de jous..
– A qand l’iao chaode ?

Traduction

-Dans, La Peur en Occident, l’historien Jean Delumeau a étudié les épidémies. Il a mis en évidence que l’on retrouve toujours les mêmes étapes. D’abord, les populations comme les autorités sont dans le déni.En 1832, il y eut une épidémie de choléra à Paris, on fêta quand même la Mi-Carême. Après la fête, un exode se produisit.
– Dernièrement , beaucoup de Parisiens ont quitté la ville pour les bourgs, campagnes, bords de l’eau.
– Oui. Autre moment : le confinement. Les villes sont gardées par la troupe. L’économie s’arrête, les gens prennent leurs distances. Les morts sont enterrés rapidement sans cérémonie. Enfin, on fête les héros qui ont affronté l’épidémie, les communautés religieuses autrefois.
– Aujourd’hui, ce sont les soignants, les postiers, les routiers, paysans, éboueurs, caissières, tout ceux qui font que la société fonctionne même au ralenti ;
– Il me semble que tu as oublié quelque chose : on cherche à savoir quel est le ou les coupables.
– Oui. Autrefois, les savants pensaient que l’origine du mal était l’air vicié. Les religieux y voyait une punition divine et la foule recherchait les semeurs de contagion, les boucs émissaires.
– Les dirigeants pratiquent aussi cela. Trump pense que l’épidémie de coronavirus est un complot chinois et les Chinois affirment que ce virus leur vient des États-Unis.
– On voit aussi un autre phénomène, c’est la recherche du médicament miracle, connu pour soigner d’autre maux : des scientifiques de Melbourne proposent l’ivermectine, un vermifuge capable de tuer le virus en 48 heures.
– A quand le grog ?

Texe a André Le Coq

©Tous droits réservés

Voir

BCDsevenaduriou

Solenn et Plop

Une playliste de 13 vidéos animées.

Solenn a 10 ans et habite en Bretagne. Plop est un extraterrestre. Son vaisseau spatial est en panne et il ne peut plus rentrer chez lui. Solenn guide Plop dans la découverte de son nouvel environnement ; un véritable voyage initiatique, parsemé de mille et une aventures.
À raison d’un épisode de deux à trois minutes par mois, le public sera invité à suivre les aventures de nos deux héros, qui leur apporteront des connaissances sur la Bretagne.

Participent au projet

Une production Bretagne Culture Diversité
Avec le soutien de la Région Bretagne
Et la participation de l’Institut du Galo

Traducteur-adaptateur : Daniel ROBERT

De tai a mai

La chaîne vidéo « De tai a mai » (de toi à moi) que Bretagne Culture Diversité propose est une collection de témoignages en Bretagne Gallèse. Des entretiens réalisés avec les aides de l’association Chubri, de Jessica Haumont, de Mathieu Guitton, d’Annie Guinard (Qerouézée, Galo en Côtes d’Ahaot), de Klervi Le Grouyer (La ferme d’antan) et d’Anne Diaz. Vous retrouverez dans ces échanges toute la diversité et la richesse de la langue de Haute-Bretagne.

Cours de Gallo

Institut du galo

Apprenez le gallo – la langue romane de Haute-Bretagne

Pour apprendre le gallo, la langue romane de Haute-Bretagne, l’Institut du gallo avec le concours de Fabien Lecuyer, vous propose des cours de gallo en vidéos.

A la fois simples et complètes, ces leçons de gallo vous permettrons très rapidement d’avoir de bonnes bases pour parler cette langue de Bretagne largement utilisée de Clisson jusqu’à Mur de Bretagne.

Attention, les cours sont en productions, n’hésitez pas revenir régulièrement pour ne pas en manquer un. Pour voir tous les cours, cliquez sur l’icône du lecteur vidéo.

Quelques liens :

Pour n’en savair pus long é aprindr pus fort de Galo, vene-la qhoqes naches :

L’institut du GaloLe Cac Sud 22L’institut ChubriL’academie du GalloCllâssiersBCDsevenaduriou

Partager cet article :

La revue de presse :

Revue de presse :

Vendredi 27 novembre 2020, Le thème de la sécurité est très important aux yeux de nombreux français. Mais sur ce sujet complexe, les discussions de fond passent bien souvent en arrière plan lorsque naissent des polémiques, même si ces dernières sont parfaitement fondées en l’occurence. Sur la proposition de loi relative à la sécurité globale […]


Partagez cet article :


46


Partagez cet article :


Vendredi 27 novembre 2020, Les fournisseurs bretons des cafés, hôtels, restaurants et discothèques se fédèrent pour défendre la filière et alerter les pouvoirs publics sur les risques majeurs ! 12 entreprises s’allient au sein du consortium breton pour défendre leurs métiers durement impactés par la crise du Covid-19. La fermeture administrative des bars et des […]


Partagez cet article :


Même si elle n’est pas partie la première, la région Bretagne affirme aujourd’hui son ambition sur le secteur de l’hydrogène. Elle a ainsi lancé sa première « feuille de route sur l’hydrogène renouvelable ». Le premier appel à projets vient de se clôturer le 20 novembre. La Bretagne n’est pas pionnière sur le sujet, mais […]Bretagne Prospective


Partagez cet article :


Samedi 28 novembre 2020, Aujourd’hui la France connaît une accélération de la dérive autoritaire déjà entamée depuis un bon moment. Les Français découvrent le déni de démocratie, les manipulations policières et barbouzardes, le délit d’opinion, l’arbitraire de décisions imposées par la force et l’application à géométrie variable de lois qui ne servent plus qu’à contraindre, […]


Partagez cet article :


Samedi 28 novembre 2020, à 14h, le rond point dit du Bugey à Monbert, voyait se masser pas moins de 3000 personnes pour l’abandon du projet de construction d’un entrepôt Amazon. C’était la deuxième mobilisation à l’appel du collectif « STOP Amazon 44 », qui dénonce les méfaits de la multinationale et l’inconscience des décideurs. L’appel à rassemblement du collectif STOP Amazon 44, lancé sous le […]


Partagez cet article :


Musiques:

  • Le 20e volume de la collection de CD “Tradition vivante de Bretagne” vient tout juste de paraître. Issu d’un projet porté par La Granjagoul, Maison du patrimoine oral en Haute-Bretagne, en collaboration avec Dastum,  le CD Danse teurjou! Chantous et sonnous du pays de Fougères est dès maintenant disponible.

    Danse teurjou ! propose un panorama des pratiques actuelles de musique traditionnelle en pays de Fougères, panaché avec quelques documents d’archives sonores.

    C’est un portrait riche et vivant de l’état actuel de ces pratiques (accordéon diatonique, violon, clarinette, chant…) qu’il brosse, en provoquant la rencontre de nombreux acteurs: musiciens et chanteurs de l’AFAP, de La Granjagoul, du bagad Bro-Felger, enfants apprenant le gallo avec l’association Les Ebluçons a Adele, etc.

    Parmi les différents interprètes, on retrouvera avec plaisir des références qui s’étalent sur plusieurs générations: de Mélanie Houëdry, Jean-Marie Manceau ou Eugénie Duval pour les plus anciens, à Cédric Malaunais, Morgane Le Cuff, Jeanne Lemoine ou Manu Bouthillier pour les plus jeunes, en passant par Pierrick Cordonnier, Éric Sirouët, Emmanuel Rondin ou encore la famille Froger…, sans parler des Alfred Roger ou Jean Lebigot qui appartiennent à la fois à la catégorie des sources et à celle des pratiques actuelles !

    Ce CD de 33 plages est accompagné d’un livret de 36 pages et d’un fichier PDF à télécharger en ligne pour retrouver les transcriptions des paroles de chansons.
    15 € (+ 4 euros de frais de port).

    Plages du CD

    1. Du galo den lz’ourailles 1
    2. Réveillez-vous belle endormie
    3. N’avez point vu Jeannette ?
    4. Note d’avant-deux (archive sonore)
    5. Suite d’avant-deux
    6. Un jeune militaire s’en revenant de guerre (archive sonore)
    7. Du galo den lz’ourailles 2
    8. Suite de pas de sept
    9. Je suis soulard voilà ma gloire (archive sonore)
    10. Note d’avant-deux : Nouz n’irons pus céz Jean Pitao (archive sonore)
    11. Suite d’avant-deux au violon
    12. Mon père m’a donné un étang, le vent vire…
    13. Tu ris, tu ris bergère (La fougère)
    14. La Drôlette (Derrière chez mon père…)
    15. Dans la prison de Nantes (archive sonore)
    16. Suite de dauvergnes
    17. Du galo den lz’ourailles 3
    18. Le rossignol y chante (archive sonore)
    19. La violette (Le f’ras-tu comme ton père mon p’tit gâr ?)
    20. Marguerite elle est malade
    21. Suite de polkas piquées (archive sonore)
    22. Charmante beauté que j’adore
    23. Chants de conscrits
    24. Ma chère amie, mon aimable beauté
    25. Suite de mazurkas (archive sonore)
    26. À Paris sur les p’tits ponts
    27. Suite d’aéroplanes
    28. Du galo den lz’ourailles 4
    29. Polka piquée double (T’y marie pas !)
    30. Noël né (archive sonore)
    31. Suite d’avant-deux
    32. Mon père me dit souvent
    33. Du galo den lz’ourailles 5

    En vente dès à présent auprès de :
    Dastum – 02 99 30 91 00 / vpc@dastum.bzh
    La granjagoul – A commander par courriel à l’adresse contact@lagranjagoul.fr ou sur la page Facebook.
    Disponible également au local à Parcé, 2 ter rue de la Bascule, en période d’ouverture. Contact : 02 99 95 37 99.

    Dans les bacs à partir de mi-janvier (distribution Coop Breizh).


    Partagez cet article :


    Connaissez-vous Atlantyka ? C’est un trio breton de rock d’expression francophone aux influences rock et coloré par la voix puissante et grave du chanteur. Atlantyka c’est forger au fil du temps une véritable expérience scénique avec plus de 1000 concerts partout en France.

     
     
    L’histoire commence en 1993 avec le guitariste-chanteur Yves-Alain Le Goff entouré du bassiste Olivier Hervieux et du batteur Fabien Cherbonnel.
    Le groupe déborde d’énergie et enchaîne plus d’un millier de concerts. L’usure du temps et la routine n’est pas pour ce trio de passionné. Le groupe garde toujours la même envie de jouer et de partager avec le public.

    Savez-vous que Atlantyka vient de la chanson du même nom qui mêle l’Atlantide et la Ville d’Ys (une histoire bien connue de Ouessant à Clisson, mais que le mond entier nous envie).

    Dans les textes, vous serez invités au voyage, au rêve, à l’Amour, mais aussi à un flirt avec la solitude… Mais surtout, Atlantyka est un groupe de Bretagne et vous y retrouverez tout le charme de notre pays. Un peu de magie, d’alcool et une vision ou il y a plus de vertes prairies que de béton. 

    Le groupe vient de sortir son tout nouveau clip, à écouter et voir d’urgence.
    Et si en plus vous le partagez, cela sera une bonne manière de dire “Merci Atlantyka” 

    Pour suivre le groupe : 
    Youtube : Atlantyka
    Facebook : Atlantyka
    Site Internet : Atlantyka


    Partagez cet article :


    L’ex groupe rennais culte “Marquis de Sade” a du annuler ses concerts comme tout le monde du spectacle, pour cause de “crise sanitaire”. Le groupe renommé “Marquis” devait jouer aux Trans Musicales de Rennes. Un triste coup du sort pour ce groupe qui aime tant jouer sur ses terres. Mais, Marquis pense à ses fans et ne lâche rien, le groupe sort un single, annonce d’un album. Marquis a également annoncé préparer une tournée.

    Marc Darcel, le guitariste et membre fondateur du groupe a expliquer que le groupe a changé de nom à la suite de la disparition de Philippe Pascal en septembre 2019…

    Le nouveau titre s’appelle : European Psycho . On y découvre la voix de Simon Mathieu, le chanteur belge qui a rejoint la formation. Il interprétera 8 des 13 prochains titres.
    Quelques “guests” feront une apparition, notamment Etienne Daho (qui doit beaucoup à la ville de Rennes) et Christian Dargelos.

    Le nouvel album devrait être disponible en février 2021.


    Partagez cet article :


    La chanteuse Mirthe, c’est avant tout une voix. Originaire de Trémorel, voilà quelques années que l’artiste enchaîne les scènes en proposant un mélange rien qu’à elle de reprises, d’adaptations et de compositions.
    C’est maintenant officiel, Mirthe vous propose son premier EP 6 titres. Il a pour nom ‘Éclosion’ !
    Mirthe est la muse de Rémy Verneuil les compositions musicales ont été réalisées à deux mains, Mirthe et Rémy. Deux des textes ont été écrits par Rémy en mode solo et les autres sont le produit d’une co-écriture avec Mirthe.
    Mirthe, en musicienne chevronnée, a fait les arrangements guitares.

     

     

    Les deux artistes travaillent donc ensemble pour nous offrir une série de titres qui vous invitent au voyage. 6 titres tout en français le tout présenter dans une belle pochette, elle aussi réalisée par Rémy.

    L’opus est en vente lors des concerts à venir : Cancale 35 (le 3 et peut-être aussi le 4 octobre), Caurel 22 (le 17 octobre),… .

     

    Petite note de Rémy Verneuil : “Précisions : il s’agit d’un album (EP 6 titres) rien qu’au chant et à la guitare (ah, j’oublie le sifflement!…). Plus précisément, pour les curieux et les connaisseurs, des guitares Lag, les Winter, Spring, Autumn et … summer, dans le désordre.”

    Si vous ne souhaitez pas attendre jusque là pour vous procurer “Eclosion”, vous pouvez commander directement auprès de Mirthe sur la page Facebook : Mirthe.musique

    ou bien par exemple sur un des sites qui propose l’EP à la vente comme : 
    https://fr.shopping.rakuten.com/…/eclosion-compositions…
    Enfin, nous vous invitons à découvrir “Eclosion” sur les plateformes de streaming officielles comme Deezer ou Spotify
    https://www.deezer.com/fr/artist/55613382
     
    Voici une superbe reprise de Mirthe. Un grand classique de Kt Tunstall

     


    Partagez cet article :


    Avec ce nouvel opus, Gilles Servat et ses musiciens souhaitent surprendre le public avec cet enregistrement sincère et généreux qui a pour objectif d’émouvoir sa fidèle audience et d’en séduire une nouvelle…

    Cd Album Gilles Servat - A cordes déployées

    Gilles Servat, né le  à Tarbes, est un auteur-compositeur-interprète, ardent défenseur de la culture bretonne armoricaine et d’expression bretonne, gallo et française, mais également des autres langues celtiques.

    L’artiste est un amoureux des mots, des images et d’une Bretagne forte. Ce poète à tout naturellement trouvé sa place dans le monde musical breton avec des titres fort comme “La blanche hermine”, “La route de Kemper”, “Je dors en Bretagne ce soir”, “Langues minoritaires”…..


    En cet été 2020, l’homme nous revient avec 3 inédits et 8 reprises complètement réarrangées pour trio classique. Ce nouvel album marque un renouvellement étonnant dans la carrière de Gilles Servat qui impressionne toujours autant après 50 ans de scène !

    Pour écouter et acheter, c’est ici :
    Deezer, YouTube, CoopBreizh

    #Bretagne #Breizh #Musique


    Partagez cet article :


    Aujourd’hui, il y a une tempête en Bretagne, “La buffe hardi” comme diraient nos locuteurs gallo 😉
    Voici donc une chanson de circonstance, d’un artiste breton évidemment.

    Soldat Louis - Quelques nouvelles du frontSoldat Louis – Du Vent (Extrait de “Quelques nouvelles du front” 2018)
    http://soldatlouis.com/


    Partagez cet article :


Musiques :

Le 20e volume de la collection de CD “Tradition vivante de Bretagne” vient tout juste de paraître. Issu d’un projet porté par La Granjagoul, Maison du patrimoine oral en Haute-Bretagne, en collaboration avec Dastum,  le CD Danse teurjou! Chantous et sonnous du pays de Fougères est dès maintenant disponible.

Danse teurjou ! propose un panorama des pratiques actuelles de musique traditionnelle en pays de Fougères, panaché avec quelques documents d’archives sonores.

C’est un portrait riche et vivant de l’état actuel de ces pratiques (accordéon diatonique, violon, clarinette, chant…) qu’il brosse, en provoquant la rencontre de nombreux acteurs: musiciens et chanteurs de l’AFAP, de La Granjagoul, du bagad Bro-Felger, enfants apprenant le gallo avec l’association Les Ebluçons a Adele, etc.

Parmi les différents interprètes, on retrouvera avec plaisir des références qui s’étalent sur plusieurs générations: de Mélanie Houëdry, Jean-Marie Manceau ou Eugénie Duval pour les plus anciens, à Cédric Malaunais, Morgane Le Cuff, Jeanne Lemoine ou Manu Bouthillier pour les plus jeunes, en passant par Pierrick Cordonnier, Éric Sirouët, Emmanuel Rondin ou encore la famille Froger…, sans parler des Alfred Roger ou Jean Lebigot qui appartiennent à la fois à la catégorie des sources et à celle des pratiques actuelles !

Ce CD de 33 plages est accompagné d’un livret de 36 pages et d’un fichier PDF à télécharger en ligne pour retrouver les transcriptions des paroles de chansons.
15 € (+ 4 euros de frais de port).

Plages du CD

1. Du galo den lz’ourailles 1
2. Réveillez-vous belle endormie
3. N’avez point vu Jeannette ?
4. Note d’avant-deux (archive sonore)
5. Suite d’avant-deux
6. Un jeune militaire s’en revenant de guerre (archive sonore)
7. Du galo den lz’ourailles 2
8. Suite de pas de sept
9. Je suis soulard voilà ma gloire (archive sonore)
10. Note d’avant-deux : Nouz n’irons pus céz Jean Pitao (archive sonore)
11. Suite d’avant-deux au violon
12. Mon père m’a donné un étang, le vent vire…
13. Tu ris, tu ris bergère (La fougère)
14. La Drôlette (Derrière chez mon père…)
15. Dans la prison de Nantes (archive sonore)
16. Suite de dauvergnes
17. Du galo den lz’ourailles 3
18. Le rossignol y chante (archive sonore)
19. La violette (Le f’ras-tu comme ton père mon p’tit gâr ?)
20. Marguerite elle est malade
21. Suite de polkas piquées (archive sonore)
22. Charmante beauté que j’adore
23. Chants de conscrits
24. Ma chère amie, mon aimable beauté
25. Suite de mazurkas (archive sonore)
26. À Paris sur les p’tits ponts
27. Suite d’aéroplanes
28. Du galo den lz’ourailles 4
29. Polka piquée double (T’y marie pas !)
30. Noël né (archive sonore)
31. Suite d’avant-deux
32. Mon père me dit souvent
33. Du galo den lz’ourailles 5

En vente dès à présent auprès de :
Dastum – 02 99 30 91 00 / vpc@dastum.bzh
La granjagoul – A commander par courriel à l’adresse contact@lagranjagoul.fr ou sur la page Facebook.
Disponible également au local à Parcé, 2 ter rue de la Bascule, en période d’ouverture. Contact : 02 99 95 37 99.

Dans les bacs à partir de mi-janvier (distribution Coop Breizh).


Partagez cet article :


Connaissez-vous Atlantyka ? C’est un trio breton de rock d’expression francophone aux influences rock et coloré par la voix puissante et grave du chanteur. Atlantyka c’est forger au fil du temps une véritable expérience scénique avec plus de 1000 concerts partout en France.

 
 
L’histoire commence en 1993 avec le guitariste-chanteur Yves-Alain Le Goff entouré du bassiste Olivier Hervieux et du batteur Fabien Cherbonnel.
Le groupe déborde d’énergie et enchaîne plus d’un millier de concerts. L’usure du temps et la routine n’est pas pour ce trio de passionné. Le groupe garde toujours la même envie de jouer et de partager avec le public.

Savez-vous que Atlantyka vient de la chanson du même nom qui mêle l’Atlantide et la Ville d’Ys (une histoire bien connue de Ouessant à Clisson, mais que le mond entier nous envie).

Dans les textes, vous serez invités au voyage, au rêve, à l’Amour, mais aussi à un flirt avec la solitude… Mais surtout, Atlantyka est un groupe de Bretagne et vous y retrouverez tout le charme de notre pays. Un peu de magie, d’alcool et une vision ou il y a plus de vertes prairies que de béton. 

Le groupe vient de sortir son tout nouveau clip, à écouter et voir d’urgence.
Et si en plus vous le partagez, cela sera une bonne manière de dire “Merci Atlantyka” 

Pour suivre le groupe : 
Youtube : Atlantyka
Facebook : Atlantyka
Site Internet : Atlantyka


Partagez cet article :


L’ex groupe rennais culte “Marquis de Sade” a du annuler ses concerts comme tout le monde du spectacle, pour cause de “crise sanitaire”. Le groupe renommé “Marquis” devait jouer aux Trans Musicales de Rennes. Un triste coup du sort pour ce groupe qui aime tant jouer sur ses terres. Mais, Marquis pense à ses fans et ne lâche rien, le groupe sort un single, annonce d’un album. Marquis a également annoncé préparer une tournée.

Marc Darcel, le guitariste et membre fondateur du groupe a expliquer que le groupe a changé de nom à la suite de la disparition de Philippe Pascal en septembre 2019…

Le nouveau titre s’appelle : European Psycho . On y découvre la voix de Simon Mathieu, le chanteur belge qui a rejoint la formation. Il interprétera 8 des 13 prochains titres.
Quelques “guests” feront une apparition, notamment Etienne Daho (qui doit beaucoup à la ville de Rennes) et Christian Dargelos.

Le nouvel album devrait être disponible en février 2021.


Partagez cet article :


La chanteuse Mirthe, c’est avant tout une voix. Originaire de Trémorel, voilà quelques années que l’artiste enchaîne les scènes en proposant un mélange rien qu’à elle de reprises, d’adaptations et de compositions.
C’est maintenant officiel, Mirthe vous propose son premier EP 6 titres. Il a pour nom ‘Éclosion’ !
Mirthe est la muse de Rémy Verneuil les compositions musicales ont été réalisées à deux mains, Mirthe et Rémy. Deux des textes ont été écrits par Rémy en mode solo et les autres sont le produit d’une co-écriture avec Mirthe.
Mirthe, en musicienne chevronnée, a fait les arrangements guitares.

 

 

Les deux artistes travaillent donc ensemble pour nous offrir une série de titres qui vous invitent au voyage. 6 titres tout en français le tout présenter dans une belle pochette, elle aussi réalisée par Rémy.

L’opus est en vente lors des concerts à venir : Cancale 35 (le 3 et peut-être aussi le 4 octobre), Caurel 22 (le 17 octobre),… .

 

Petite note de Rémy Verneuil : “Précisions : il s’agit d’un album (EP 6 titres) rien qu’au chant et à la guitare (ah, j’oublie le sifflement!…). Plus précisément, pour les curieux et les connaisseurs, des guitares Lag, les Winter, Spring, Autumn et … summer, dans le désordre.”

Si vous ne souhaitez pas attendre jusque là pour vous procurer “Eclosion”, vous pouvez commander directement auprès de Mirthe sur la page Facebook : Mirthe.musique

ou bien par exemple sur un des sites qui propose l’EP à la vente comme : 
https://fr.shopping.rakuten.com/…/eclosion-compositions…
Enfin, nous vous invitons à découvrir “Eclosion” sur les plateformes de streaming officielles comme Deezer ou Spotify
https://www.deezer.com/fr/artist/55613382
 
Voici une superbe reprise de Mirthe. Un grand classique de Kt Tunstall

 


Partagez cet article :


Avec ce nouvel opus, Gilles Servat et ses musiciens souhaitent surprendre le public avec cet enregistrement sincère et généreux qui a pour objectif d’émouvoir sa fidèle audience et d’en séduire une nouvelle…

Cd Album Gilles Servat - A cordes déployées

Gilles Servat, né le  à Tarbes, est un auteur-compositeur-interprète, ardent défenseur de la culture bretonne armoricaine et d’expression bretonne, gallo et française, mais également des autres langues celtiques.

L’artiste est un amoureux des mots, des images et d’une Bretagne forte. Ce poète à tout naturellement trouvé sa place dans le monde musical breton avec des titres fort comme “La blanche hermine”, “La route de Kemper”, “Je dors en Bretagne ce soir”, “Langues minoritaires”…..


En cet été 2020, l’homme nous revient avec 3 inédits et 8 reprises complètement réarrangées pour trio classique. Ce nouvel album marque un renouvellement étonnant dans la carrière de Gilles Servat qui impressionne toujours autant après 50 ans de scène !

Pour écouter et acheter, c’est ici :
Deezer, YouTube, CoopBreizh

#Bretagne #Breizh #Musique


Partagez cet article :


Aujourd’hui, il y a une tempête en Bretagne, “La buffe hardi” comme diraient nos locuteurs gallo 😉
Voici donc une chanson de circonstance, d’un artiste breton évidemment.

Soldat Louis - Quelques nouvelles du frontSoldat Louis – Du Vent (Extrait de “Quelques nouvelles du front” 2018)
http://soldatlouis.com/


Partagez cet article :


Podcasts :

  • METEYO à Romagne
    Lecture Pause
  • BBC – L’église de Saint Caradec
    Lecture Pause
  • JTPV : L’opéra Carmen
    Lecture Pause
  • CAC SUD 22 – Rencontre avec Léo Delemen
    Lecture Pause
  • BFF – Les Sardinières (Penn Sardin)
    Lecture Pause