On Air

cover art

Podcast La place Notre Dame – Loudéac

La place Notre Dame – Loudéac

Lecture Pause
Le 10 janvier 2020
Posté par Billigradio le 10 janvier, 2020 dans

Bonjour et bienvenue pour une nouvelle balade patrimoniale à la découverte de la place Notre Dame de Loudéac.

Haut lieu de fêtes dès le début du 20ème siècle, la place accueille de nombreuses célébrations et processions, notamment le pardon de Notre Dame. Tous les ans en mai, les habitants se réunissent alors autour de la statue de la vierge habillée en paysanne. Elle défile ensuite dans les rues puis est
déposée dans la chapelle Notre Dame des Vertus.
Cette chapelle est construite en 1693 et sera ré-édifiée à partir de 1876 dans un style plutôt gothique. Cela se traduit par la présence d’ogive et d’arcs voûtés au plafond. D’extérieur, elle se compose de granite et de schiste récupérés dans le secteur.
Attenant à l’église, l’hôtel de ville est inauguré quelques années plus tard, le 19 juillet 1903. Pour l’occasion, la mairie avait retardé de quelques jours les manifestations habituelles du 14 juillet. L’ensemble du bâtiment est réalisé par l’architecte Morvan et l’entrepreneur Vernery. Il est constitué de deux corps de bâtiments perpendiculaires reliées entre eux par une tour abritant le porche d’entrée.
Sur le porche est représenté le blason de la commune. Il se compose de 3 losanges représentant les navettes des tisserands et de 3 mâcles identifiant la famille des Rohan. Cette famille à longtemps régnée sur le pays loudéacien. Le tout est de couleur gueule et azur, autrement dit, rouge et bleu symbolisant la loyauté et la noblesse.
Ce blason est aussi présent à de nombreux endroits de Loudéac, notamment sur le sol situé devant l’hôtel de ville !
A quelques mètres de là, au croisement de la rue Neuve et de la rue notre Dame, se trouve un Pub du même nom. Construit fin 19e siècle, c’est le premier exemple d’architecture en béton à Loudéac. Cette ancienne habitation possède un parement en bois au rez de chaussé. L’étage est lui en pierre de schiste comportant des bossages. Il est orné de tessons de bouteilles de plusieurs couleurs reprenant la technique de la mosaïque. Cette utilisation contraste avec la niche présente sur l’arrête du mur, qui accueille la statue de la vierge. Dernier élément notable du bâtiment, la forme de la toiture dite « Mansardée ». Elle porte le nom de l’architecte François Mansart considéré comme l’inventeur de ce type de charpente (1598-1666). Sa particularité est de retomber sur les versants du bâtiment.
Si vous lever les yeux lors de vos promenades loudéaciennes, vous découvrirez bien d’autres bâtiment avec une toiture identique !
A bientôt pour une nouvelle balade en Bretagne centre.

Hélène Gustin
Pour le CacSud22