On Air

Dans l'actualité : Les Bertons qheus Grand-omes

Les Bertons qheus Grand-omes

Posté par Billigradio le 28 juin, 2019 dans Acutalités, Gallo / Galo, People, Social
Résultat de recherche d'images pour "héro breton"

Den la vra vie, n’i a deuz manières de cllâsses (catégories) de monde. Le vra monde qi se déjouqent châqe matin pour aler fére lous ouvraijes, fére-après (s’occuper) de lous garçailles e se défûter un petit le sair.

L’aotr cllâsse de monde fét tout parail come les permiers meins en pus d’la, o saove un chain qi chét den un ruzé o un marcaod de la brûlerie d’ene otë. Les siens-la sont des grand-omes (héros).
Meins pour hardi de monde, vous é mai, nous les Bertons, je somes qhoqefai des grand-omes o ben des fais des boûzous, d’après (selon) qe le monde sieudrent les idéys (doctrines) des pariziens é de la haote pena (élite) o si qe le monde runjent un petit par lous-mémes. Les Bertons sont des grand-omes cant q’i vont en mée en plleine pioale (tempête) o si qi n-i a des riguedaods pour le Festival Interceltiqe. I font des “Qodak Lous Goules” (selfies) é i treuent tout ëla lein-venu (exotique).
Meins come je somes len-lein de Paris, je somes des bedâs, des pachus o core des beulouz etou.

Si qe n’i avaet q’ëla ! Si qe n-i avaet qe les Pariziens a se gaosser de notr monde !
Meins le pus pis, ét qe les Bertons s’abegaodent (se moquer) de yeûs mémes e entr yeûs.
Parème, si q’nan acoute les Bertons de la côte, i sont ben pus fort, ben meillous qe les bertons du mitant. Meins les bertons qi ne sont pouint su la côte n’ont pouint core de grand-rotes o ben des trains qi vont dret bout diq’a Paris parail come ene nâche pour chain ! Den les terres, j’n’avons pouint d’empouézounement de l’ére, ne d’embouteillaijes cant qe les siens de la grand-vile arivent par cèz nous pour s’égâiller su les greves bertonnes.
Meins n-i a pus pis q’la ! Les Bertons qi caozent le Berton dejetent (dédaignent) les siens de haote-Bertègn raport a lou parlement.
Pour yeûs, le Galo n’ét pouint faraod (chic/élégant) assë.
Deuz tournemants, un paiz, la ne va pouint pour hardi de Bertons. A la parfin i ne saraent t’i pas pus Françaez qe les Françaez en decârant (déclassant) un de nos parlements pour un aotr ?

Les vras grand-omes sont yeûs qi ne vivent pouint d’o les louais (codes) just pour y-êtr come les aotrs (dans la norme) meins yeûs qi s’erchôment cant qe le cai n’ét pouint contatibi (équitable) ne pour yêus e ne pour les aotrs de domé.

A la parfin e sans glorieûzetë (fierté) aoqhune, je sonje qe les Bretons sont les grand-omes pour les Françaez raport q-i n’i a ene douve entre nos deuz mondes.
Je sonje qe les siens de la Côte ont de la jalouzetë raport qe le Berton en yeûs ét mélayë d’o la vie des pariziens e qi n’ont pouint aotant de libertë d’être Berton qe sti-la du mitant.
E come je reste den le Paiz Galo, je sës ben benèze de y’etr le piqeron den le pië des bertons qi caozent du Galo en mâ e qi sonjent, a la manière d’un Francez, qe notr tournement n’ét pouint en mérite (digne) de y’êtr caozë o même montrë (enseigné) en Bertègn.
La Bertègn és Bertons ventiés ben, meins den deuz parlements.


Partager cet article :

Les bibites, un vra qemerce
Un été dan le qheur de la Berteigne
Les Bertons qheus Grand-omes
Mémé a l’Ujène et Mémé de Mur. Deuz bertones à lous manieres.
QHI QE VOUS FERIEZ VOUS -AOTRS ?
Fotebale ou ben teuqe-ao-pië… meins pour les couéfes
Les sonjeries des siens de Loudia
Den le mitan de la Bertègn
Des bètes é des omes
GPS Drawing en mode berton !