On Air

cover art

Dans l'actualité : Gilets Jaunes : aujourd’hui mais … demain

Gilets Jaunes : aujourd’hui mais … demain

Posté par Billigradio le 1 décembre, 2018 dans Acutalités, Econnomie, Justice, Politique, Social

Des Gilets Jaunes arrivés depuis tout le 22 à Plémet. Ce soir (vendredi 30 novembre 2018), le programme était clair et annonçait une réunion-débat.

Les Gilets Jaunes, qu’est ce que c’est ? Mais surtout, où va t’on ?

Des Gilets Jaunes motivés pour un futur !

Réunion Gilets Jaunes Plémet

Le 30 novembre 2018

Des Costarmoricains venus de St Brieuc, de Guingamp, de Loudéac ou de Plémet se sont réunis ce soir pour parler du mouvement.
Depuis maintenant 15 jours, les Gilets Jaunes sont sur toutes les lèvres. Mais si la colère et l’injustice étaient les éléments catalyseurs, les Gilets Jaunes veulent plus pour arriver à mieux.

Tout d’abord, dans la salle, les gens se sont demandés par qui ont été désignés les “représentants” des Gilets Jaunes en France, mais aussi qui sont ceux qui se sont auto-proclamés sur les différents sites et villes.
Il en va de même pour le “programme” proposé et défendu par les “représentants” nationaux du mouvement.
Ici, à Plémet, les gens rêvent de droit de l’homme et du citoyen, d’ un monde dans lequel le peuple pourrait simplement vivre de son travail.

Ce qui est important de noter, c’est la volonté de dire que les Gilets Jaunes ne sont pas un mouvement anti-écologie” déclare Jérôme. L’écologie peut-être moteur et cela peut nous permettre de faire des économies.
Je mets 150 euros de carburant par mois dans ma voiture, si j’avais un transport en commun à 100 ou même 200 euros par trimestre, je serais largement gagnant et je polluerais moins. Les gens qui n’ont pas de voiture pourraient aussi aller faire leurs courses en bus”. Une autre personne ajoute, ” en France, l’écologie c’est du marketing“, une autre encore “il faut aller voir en Afrique ou en Inde, quand nos voitures ici polluent trop ou qu’elles ne correspondent plus à nos critères écologiques, on les refile à ces pays“ou encore “pour un européen, un arbre ou un humain, c’est une ressource économique“.

Et pour la suite ?

Les débats furent houleux. Plusieurs courants de pensée se retrouvent dans ce mouvement. Il y a les gens d’actions et ceux qui veulent imaginer (et préparer demain). Il y a donc ceux qui pensent que bloquer (les ports et les infrastructures) ou résister, sont de bonnes solutions et ceux qui vont réfléchir à la suite.
Il ne faut pas se dissocier, au contraire, il faut s’associer“, lance une jeune femme pleine de bon sens.

La suite du débat à surtout consister à essayer d’imaginer comment inter-agir avec les Gilets Jaunes de toute la France. Pour l’instant, entre certains chefs auto-proclamés qui tirent la couverture à eux et la base du mouvement qui souhaite que ça change, il y a deux mondes.
Il faut donc une communication et une prise de décision horizontales et non pas verticales.
Il est amusant de noter que cette dernière phrase est exactement ce que préconisaient les Bonnets Rouges il y a 5 ans et à demi mot ce qui est inscrit dans le livre de campagne d’Emmanuel Macron (ceux qui l’ont lu comprendront).

Finalement les Gilets Jaunes ne font que lui servir sur un plateau l’ occasion de mettre en application l’une de ses intentions…

A la fin de la soirée, les gens présents se sont mis à imaginer la République de demain !
D’ailleurs le futur système sera-t il républicain ? Peut-être qu’un système basé sur la connaissance et la démocratie liquide viendrait offrir un peu d’ oxygène dans notre système républicain actuel qui en manque cruellement !

Pour conclure :

Il faut rappeler que ce mouvement est populaire. Derrière chaque Gilet Jaune se cache un salarié, un entrepreneur, une personne à la recherche d’un emploi, un retraité, un père, une mère, un frère, une mère, une femme ou un enfant. Ce sont des gens tout simplement qui ne souhaitent pas être autre chose que des citoyens, mais des citoyens respectés pour leur travail et leur contribution à l’ économie  et ce dans la dignité.


Partager cet article :

LGDV : L’Iao
CINEMA : Docteur ?
LGDV : La Basse-sézon
CINEMA : Jumanji Touez
LGDV : Le monde sont folaods
CINEMA : Toute ressemblance
LGDV : Les perzents de la Noua
CINEMA : La Raine des neijes
LGVD : EQHESSERIE D O MA CHARTE
CINEMA : J’enqhuze ! (J’accuse)