On Air

cover art

Dans l'actualité : Des bètes é des omes

Des bètes é des omes

Posté par Billigradio le 17 mai, 2019 dans Acutalités, Culture, Divers, Gallo / Galo

Des bètes é des omes ét come ëla qe s’ahuche un livr de J.Allen Boone. Den son texe de 1975, i nous esplliqe coment qi faot s’en chevi pour comprindr é caozer d’o les bètes.

Les bètes, je les qeneussons ben en Bertègn. Pour su, je ne somes pouint des pariziens qi sonjent qe les frâzes créssent su un bouéz.
Cèz nous, ilë en paiz Galo, j’avons hardiment de bouts de parole, de sonjeries o ben de diries eyou qi n’i a ene bète.
Ben su, n-i a le pourcé, c’ét le meillou amin de l’ome.
S’acouter coume un pourcè qi gâte son iao“, ene dirie pour yeus qi s’acoutent caozer tenant.
Si qe v’êtes poqetons, v’êtes “adreit come un poucé d’o sa cou.
C’ét la traé qi vend le pourcé“, nan caoze d’ëla cant qe une ome veut fére drugette d’o ene couëfe.
Y’êtr un bon co” se dit d’ene ome qi a hardiment de garçailles.
Cant q’nan peut engarder deuz galands de s’emer, n’i a le bout de parole la : “cant qe la berbis ét d’o le mout, t’i as biao coure“.
Ou ben, n’i a “Caozer vach é cochon” etou, c’ét ene dirie q’nan peut tourner en caozer Francès, meins cant qe sti-la qi le caoze se gaosse des touezcoulours.

Le berton ét terre a terre, vene la porqhi qi caoze a pâs de loû : “Faot pouint conter leu den le qhu de la poule“. N’i a etou “la vache doune son lét par la goule” si qe qhoq’un se doune du mâ pour ben fére.

Et pés, le berton n’éme pouint se fére marôner o ben se fére ” déguizer come un marmou“.
Acoutez les touez diries la, n’i pllein de mots pour sti-la q’ét degrignou :
Erchigner come un vieu bouq“, “monvéz come un berdin” ou ben core “Monvéz come ene vaille biroqe“.


Partager cet article :

L ecole d’Izë, 5 parlements en cllâsse
L’aparessence du temp 14/02/20
Aneit jedi 13 de féverier
C’ét le jou d’aneit 12/02
CINEMA : Le Prince Ombllë
Xophe é Izë
Météyo du bout de la smenn
C’ét le jou d’aneit… 06/02
CINEMA : DUCOBU3
Météyo du bout de la smenn