On Air

Dans l'actualité : Bobiâs forever !

Bobiâs forever !

Posté par Billigradio le 29 mars, 2019 dans Acutalités, Gallo / Galo

Des bodiâs, i n’a de tous bords e de cotês. I fut qhoqes temp, châqe bourg avaet son bodiâ. Un sien pus diot qe monvéz. Un boudet qi n’taet pouint ben qheniant, qi tarvaillaet parail come l’z aotrs, meins qi ne runjaet pouint hardiment. Des bodiâs, i n’a de tous bords e de cotês. I fut qhoqes temp, châqe bourg avaet son bodiâ. Un sien pus diot qe monvéz. Un boudet qi n’taet pouint ben qheniant, qi tarvaillaet parail come l’z aotrs, meins qi ne runjaet pouint hardiment.
‘Et li, qi ben des fais, fézit biao jeu.

Un inocent qi pernaet part a la vie du vilaije. Meins den les entours, le monde ne se piaolient qe râlement des menéys du bon valet du paiz raport qe nan peùt rire de sti-la des vilaijes qi taent contr meins le monde taent ben hontous d’o son sien. Ne pouint jameins n’en caozer de pou qe le monde nous meleyeraent li e nous.

Astour-ci, depés Facegoule é tous les rézots su l’Internet, m’étaviz qe les bobiâs son pus fort de monde qe les siens qi runjent. Core pus pire, i s’mettent en adorézon. La ét a la mode d’anet.

” Faot ben moder, pari” qe huchent les bobiâs de 2019.

I pouraent ben lére des ghimenteries qi asiencent meins i partaijent des banies qi mettent a cour des lanlaires.
Yeùs-la i’z ément mieûz creire tous les par-dessous de Bertègn é de France é meins c’ét de rézon, pus qi n-i a de monde qi sépartissent.

Les journiaos font de méme, i mettent a decou la comprenouère ao monde o ben alours i s’mettent ao méme livè qe les siens qi sont a les lère. Je ne sës pus ben.
Meins i sembelle qe l’monde d’astour n’ont pouint ene chandèle a châqe couézey pari!

L’aotr secant, je lézaes q’une ome o un pistolet a fét feu deuz fais pés i s’ensaovit d’o ene petite chârte san permis. Forcenement, les jendarmes l’ont postë e atrapë sans paine.
Cant qe des poules tossent un rna a Pondi, l’afére-la ét en permière paije des journiaos de toute la France é de la pllanète de méme.
Je sonje qe le monde ne savent pûs le cai qi deit pâsser permier, les primieretés.

Nos Grand-omes ne sont pus des voyaijous, des cerchous o ben des cosmochertiers. Dam nouna. pour y-étr de la qenûe, n’i a d’y-étr un bedâ qi a la comprenouère bouchée é qi montere son mô den la bouéte a goule.

N-i a qhoqes aneys d’ela, Idiocracy, un film qi caoze de damain, contit l’istouère d’une ome come vous é mai, pouint un sien devinou, ni un bodiâ, une ome come l’z aotrs.
I print part a un assai. I se fit guerouer é i se déjouqit 500 ans aprés.
Durant la pâssée de temp-là, les bedâs ont peupllës ben pus vitement qe les siens avizës. A la parfin, les otiaos sont de biouéz, le monde ét afamë come diabl a caoze q’i’z egayent du Coca é d’aotrs lichouzeries den les cllos sans pouint mettr de l’iao. E core pus pire le Perzidant ét élû raport a q’il ét en landérinette tenant.
Je sonje qe le film-là conte ventiés ben du damain de notr monde. Je ne sës pouint coment qe j’alons nous en chevi !


Partager cet article :

Mémé a l’Ujène et Mémé de Mur. Deuz bertones à lous manieres.
QHI QE VOUS FERIEZ VOUS -AOTRS ?
Fotebale ou ben teuqe-ao-pië… meins pour les couéfes
Les sonjeries des siens de Loudia
Den le mitan de la Bertègn
Des bètes é des omes
GPS Drawing en mode berton !
Le bati chait a-bas !
Ajeter vère, meins en Galo pari !
Caozer de tout é de ren !